conception hygiénique


Les enjeux de la conception hygiénique sont de prévenir la contamination des denrées alimentaires par des microorganismes, des nuisibles, des corps étrangers, des contaminants chimiques sans oublier la problématique allergène. La maîtrise de la conception hygiénique permet de limiter les coûts économiques pour les entreprises agroalimentaires.

La conception hygiénique s’articule autour de 5 exigences fonctionnelles clés :

  • L’aptitude des matériaux (compatibilité des matériaux vis-à-vis des exigences réglementaires à l’aptitude au contact avec les aliments – résistance au stress dont la corrosion)
  • L’aptitude au nettoyage et à la décontamination (état de surface dont la rugosité, géométrie, assemblage, soudure, accessibilité, type de raccords…)
  • L’aptitude à la vidange ou drainabilité (pente, drain…)
  • L’aptitude à l’étanchéité (aux nuisibles et microorganismes)
  • L’aptitude à la protection du produit notamment contre la contamination environnementale et la contamination croisée

Pour répondre à ces exigences fonctionnelles, des exigences techniques basées sur l’expérimentation, le retour d’expérience mais aussi sur le bon sens existent.La conception hygiénique doit être analysée dans une démarche globale.

Les normes ISO 14159 (Sécurité des machines – Prescriptions relatives à l’hygiène lors de la conception des machines) et EN 1672-2 (Machines pour les produits alimentaires – prescriptions relatives à l’hygiène) mais surtout les guidelines EHEDG (European Hygienic Engineering Design Group) les regroupent et désormais disponibles en français.