formation


Dans le cadre d’un projet d’amélioration de la maîtrise de l’hygiène, la main d’œuvre non formée se révèle souvent être un frein aux actions mises en place.

La technique apparaissant comme la condition sine qua non de la compétence et de la performance, la majeure partie des actions de formation reste exclusivement centrée sur des techniques : ce type de formation, souvent dispensée par compagnonnage est insuffisante.

En effet, pour développer l’autonomie des apprenants et leur capacité à décrypter et gérer des situations de travail, mais également pour les libérer des croyances et des fausses interprétations héritées de l’habitude, de la tradition, la théorie et la pratique sont inséparables.

Les experts de REHO favorisent l’articulation théorie-pratique par alternance, ce qui permet de créer des liens concrets entre d’une part le champ professionnel, et d’autre part le champ des idées avec ses apports réflexifs et méthodiques.

Après analyse des besoins, nous proposons des formations, dont une partie se déroule sur les lieux de travail, pour le personnel œuvrant et pour le personnel encadrant; pour ce dernier, il est essentiel de développer des capacités d’apprendre à apprendre, d’accompagnement à l’apprentissage, d’écoute, de collaboration et de négociation des comportements (comportements individuels et interaction entre les autres services de la structure).

La formation doit s’inscrire dans un plan d’action global d’amélioration de maîtrise de l’hygiène, l’absence de projet réel pour l’entreprise ou de stratégie anticipatrice, rendant très souvent la formation inutile ou sans grande possibilité d’application.