le nettoyage de demain


Anticiper les technologies et le nettoyage de demain, quelle stratégie adopter ?

> Les process de fabrication évoluent en permanence vers toujours plus d’automatisation : les machines de production se complexifient, nécessitant des démontages davantage précis minutieux ardus complexe pointus, des mises en œuvre de méthodes de nettoyage spécialement adaptées, devant prendre en compte les matériaux, l’incompatibilité à la pression à l’eau, à certains produits chimiques…

> Le cadre normatif de l’entreprise, régulièrement, se densifie davantage (contraintes réglementaires, IFS, BRC, ISO 22000…) : cela nécessite toujours plus de pilotages, de suivis, d’enregistrements;  à chaque nouvelle version, il faut prendre en compte les dernières exigences, améliorer, actualiser …

> Dès mars 2016, tous les salariés présents dans l’entreprise à la date d’entrée en vigueur de la loi de 2014 sur la formation professionnelle, devront avoir bénéficié d’un « entretien professionnel » dont l’objet est de permettre à l’employeur et au salarié de suivre les perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d’emploi.

Chaque salarié, agent en charge du nettoyage des locaux entre autres, pourra ainsi faire le point sur son parcours professionnel, les formations suivies, les certifications (diplôme, titre,…) obtenues, et émettre des souhaits en terme de formation ou d’évolution de carrière.

Comment faire évoluer les équipes de nettoyage ?

L’occasion est donnée à tous les responsables de réfléchir, prendre un peu de recul et de définir les bons outils nécessaires aux équipes.

Cela passera par des formations métiers (CQP par exemple), des formations spécifiques sur des méthodes de niche (vapeur, cryogénie…), des formations techniques…

Ce sera aussi l’occasion de repenser le suivi et le pilotage des prestations tout en s’appuyant sur des outils numériques permettant de simplifier les activités des responsables d’équipe.

L’automatisation des tâches répétitives ou contraignantes (TMS, sécurité…) sera recherchée et toutes les pistes permettant d’apporter du confort aux opérateurs seront privilégiées.

Suivre et faire évoluer la technique sont importants, mais pas autant que l’investissement dans les hommes et les femmes qui mettent en œuvre et pilotent les prestations de nettoyage.

Franck Demézières
référent méthodes

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *